Conférences 2021-2022

Compte tenu des conditions sanitaires et restrictions en vigueur, nous sommes contraint de restreindre fortement le nombre de personnes qui pourront assister physiquement aux conférences. L’inscription préalable est indispensable, avec une priorité à nos sociétaires. Pour pallier à ces difficultés, nous nous efforcerons de mettre en ligne au plus vite les éventuelles modifications de leur programmation, ainsi que les enregistrements de chacune des conférences.

Pour suivre précisément nos activités, consultez fréquemment la rubrique « L’AGENDA »

Enfin vous pouvez communiquer avec nous à travers « LE FORMULAIRE DE CONTACT » qui permettra en particulier de vous inscrire aux conférences.

                                                                            °°°°°

Nous innovons, pour cette saison 2021-2022, avec un cycle complet de conférences sur la prison du XIXe siècle à nos jours, qui se déroulera les samedis après-midi, à partir de 15 heures. Nous reprendrons également nos traditionnelles conférences du jeudi dont vous trouverez le programme ci-dessous.

 

 Cliquer pour  imprimer le programme  

Les conférences du jeudi

  • Philippe Artières, Écriture de soi, aux XIXe et XXe siècles.

Jeudi 2 décembre 2021, 19h30.

Philippe Artières est un historien français, actuellement directeur de recherches au CNRS (Iris, Ehess-Condorcet), il consacre ses recherches à l’histoire contemporaine de l’écriture. Il a notamment publié La Police de l’écriture (La Découverte, 2013), La Banderole. histoire d’un objet politique (Autrement 2013/2020) et Décrire. Études sur la culture écrite contemporaine (1871-1981) (Éditions de la Sorbonne, 2016). 

Dans l’histoire contemporaine du sujet en Occident, la pratique de l’écriture de soi a participé de la construction de l’intimité. Héritière de l’aveu et de la confession, elle est à la fois réponse à une injonction et véritable prise d’écriture. A travers une série de dossiers (des criminels, saintes, et autres individus), nous interrogerons l’histoire de cette pratique.

 

  • Antoine Spire, La liberté d’expression.

Jeudi 16 décembre 2021, 19h30.

Antoine Spire est un journaliste de presse écrite de radio et de télévision, un intellectuel et un éditeur français. Il a été directeur du département Recherche en sciences humaines de l’Institut national du cancer. Chaque vendredi de 21h à 22h 30 il anime « tambour battant » une émission culturelle de 90 minutes sur Demain TV. Il est aujourd’hui président du Pen Club français

 

  • Pascal Ory, Vingt siècles de judéophobie : pourquoi, comment, jusqu’où ?

Samedi 5 février 2022, 15h.

Pascal Ory, professeur émérite à la Sorbonne (Paris1), est l’auteur d’une cinquantaine d’ouvrages portant sur l’histoire culturelle et politique des sociétés modernes. Dernier titre paru avant celui qui fera l’objet de sa communication : Qu’est-ce qu’une nation ? (Gallimard).

 

Partant du principe qu’il n’y a pas de “question juive” mais, assurément, une question antijuive, l’auteur présente son nouveau livre De la Haine du Juif comme un “essai historique” : il y défend une thèse sur l’origine de ce qu’il préfère appeler la judéophobie que l’antisémitisme, et il la soutient à partir d’une analyse du destin du peuple juif depuis ses origines (dans l’Exil babylonien) jusqu’à aujourd’hui, via le basculement décisif qu’a été l’invention du christianisme. »

« De la Haine du Juif. Essai historique » (Éditions Bouquins). Sortie en librairie : fin octobre 2021.

 

  • Hélène Jarry-Personnaz, Une famille parisienne, banale et originale

Jeudi 21 avril 2022, 19h30.

Après un passé de professeur de musique dans l’Éducation Nationale, Hélène Jarry-Personnaz est active dans deux associations, dont la Bibliothèque des Amis de l’Instruction.

Elle a entrepris des recherches sur une famille du XIXe siècle qui, à divers titres, s’est trouvée au contact d’événements et de personnages que l’Histoire a retenus. Elle nous présente ici les résultats, illustrés, de son enquête.

 

  • Michèle Riot-Sarcey, La démocratie en question

Jeudi 19 mai 2022, 19h30.

Michèle Riot-Sarcey, historienne (professeure émérite), auteurs de plusieurs ouvrages sur le XIXe siècle, spécialiste de l’utopie, des révolutions et de l’histoire politique comme du féminisme. Parmi ces travaux citons, notamment, Le Procès de la Liberté, (La Découverte 2016) et plus en amont, La Démocratie à l’épreuve des femmes, (Albin –Michel, 1994).

 

  • Léon Personnaz, 1848, Louis Blanc, Victor Hugo, Victor Hugo-Louis Blanc

Jeudi 2 juin 2022, 19h30.

Léon Personnaz eut une activité de chercheur-enseignant en sciences physiques. À présent, il se consacre (en amateur) essentiellement à l’étude du XIXe siècle et en particulier à sa révolution qui n’en finit pas.

Quelques points de repère donnés par les historiens. Évocation de l’œuvre de Louis Blanc, cet inconnu. Présentation de Victor Hugo, non en poète, non en dramaturge, non en romancier, non en philosophe… Que faisaient-ils dans cette galère ? Pour finir, deux mots sur eux en 1871.

 

La prison du XIXe siècle à nos jours

Entre octobre 2021 et juin 2022, la Bibliothèque des Amis de l’Instruction (bai), en collaboration avec le Contrôle Général des Lieux de Privation de Liberté (cglpl), propose un cycle de conférences sur la prison du XIXe siècle à nos jours. Ce cycle se déroulera sous le patronage de Michelle Perrot, et de Dominique Simonnot, controleure générale des lieux de privation de liberté. Il se déroulera dans les locaux de la bai, selon les modalités habituelles. Il sera coordonné par Michel Roszewitch, président de la bai, et André Ferragne, secrétaire général du cglpl.

Il est prévu 7 conférences, qui seront enregistrées et, si possible, filmées.  

Chacune des conférences traitera d’une partie historique et/ou d’une partie contemporaine. La partie historique sera présentée par un ou une spécialiste du sujet et la partie contemporaine par une personne du cglpl.

 

  • Enfermer et punir. La prison, hier et aujourd’hui, par Michelle Perrot et Dominique Simonnot (Contrôleure générale des lieux de privation de liberté)

Samedi 23 octobre 2021, 15 h (horaire exceptionnel)

  • Évolution des conditions de détention depuis le XIXe siècle, par Elsa Génard + Maud Hoestlandt (cglpl)

Elsa Génard est post-doctorante de la Prize Fellowship (Harvard/Center for History and Economics in Paris). Ancienne élève de l’École normale supérieure (Ulm) et agrégée d’histoire. Elle a soutenu, en 2021, sa thèse d’Histoire contemporaine à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, intitulée À la peine. Une histoire sociale des interactions carcérales (France, années 1910 – années 1930). Sa recherche se situe au croisement de l’histoire de la prison, de l’histoire sociale des populations et de l’histoire de l’administration et de l’État. Elle s’intéresse tout particulièrement aux usages des méthodes quantitatives en histoire.

Samedi 13 novembre 2021, 17 h

  • Les jeunes en milieu carcéral par Jean-Jacques Yvorel + (cglpl)

Jean-Jacques Yvorel est historien, formateur-chercheur et responsable du département Sciences humaines à l’École Nationale de Protection Judiciaire de la Jeunesse (enpjj). Il est co-auteur de Histoire de la justice en France de la Révolution à nos jours (2007). Il est également le rédacteur en chef de la Revue d’histoire de l’enfance “irrégulière”.

Samedi 22 janvier 2022, 17 h

  • Les femmes dans le milieu carcéral par Michelle Perrot + Estelle Royer (cglpl)

Samedi 12 février 2022, 17 h 

  • Les droits des détenus par Corinne Rostaing et André Ferragne (cglpl)

Corinne Rostaing est sociologue, membre du Centre Max Weber et Professeure de sociologie à l’Université Lyon2. Spécialiste du monde carcéral, elle a mené des recherches sur la relation carcérale au sein des prisons de femmes, les activités et formations en prison, la violence carcérale, la religion en prison, et actuellement sur les questions de mixité en prison. 

Samedi 19 mars 2022, 17 h

  • La prison pour raisons politiques et un focus sur les fondateurs de la Bai par Philippe Hivert
    Philippe Hivert, juriste et historien, est titulaire d’un DEA d’Histoire du Droit, des Institutions publiques, des Idées politiques et des Faits sociaux. Il s’est particulièrement intéressé à l’histoire des mentalités et à celle des identités locales. Il est notamment l’auteur d’une « Histoire de Montreuil-sous-bois », en 5 tomes, d’un « Dictionnaire historique des rues », d’une « Histoire de l’enseignement » et d’une « Histoire du cimetière » de cette même ville. Il a, par ailleurs, enseigné à l’Université de Marne-la-Vallée, où il a dispensé, entre autres, un cours consacré aux sources et aux pratiques de l’éducation populaire. Enfin, il a été commissaire de l’exposition « Pacifisme et Refus de la guerre » en 2018, à Grigny.

 Samedi 14 mai 2022, 17 h

  • La prison à travers les ouvrages du fonds de la bai par Marion Croisy, Michel Blanc (bai)

Dans sa thèse intitulée « La prison dans la littérature française du XIXe siècle. Représentations romanesques et imaginaire social de la modernité́ carcérale », dirigée par Paolo Tortonese, Marion Croisy s’est intéressée aux représentations de la prison dans un vaste corpus de romans publiés entre 1838 et 1896. Elle a récemment consacré un article aux réflexions menées par l’ouvrier Gabriel Gauny sur la construction des premières prisons cellulaires en France (« Regards d’un ouvrier rebelle : Gabriel Gauny et l’emprisonnement cellulaire », Arts et Savoirs, OpenEdition Journals, 2021). 

Samedi 11 juin 2022, 17 h 

Une fois la conférence passée, nous nous efforçons de mettre en ligne un enregistrement audio de chaque conférence, quand celui-ci est disponible. Pour cela, il suffit de sélectionner la conférence souhaitée pour écouter  son enregistrement.

Envoyer un message

5 + 5 =