Reliure

Atelier de restauration

Les reliures ont toujours été une préoccupation majeure dans les bibliothèques populaires. A l’époque de leur fondation, la reliure absorbait plus de 50 % du budget de ces bibliothèques. Il ne s’agit pourtant pas de réalisations luxueuses, mais les livres étaient couramment vendus sans aucune protection. L’usage collectif et le prêt à domicile imposaient de préserver les ouvrages avec une couverture toute fonctionnelle, souvent en toile noire, marquée du sceau de la BAI.

reliure_noire

La restauration des livres de la BAI a été entreprise dès 1984 et s’est poursuivie avec plus ou moins de régularité. L’équipe actuelle a hérité d’un atelier bien équipé et a suivi plusieurs stages de formation assurés par Isabelle Faure de Habiller le livre (Montreuil). Elle souhaite transmettre les connaissances acquises aux nouveaux bénévoles afin de mieux entretenir un fonds particulièrement éprouvé.

Un premier niveau d’intervention ne demande pas de connaissances techniques particulière : il s’agit de dépoussiérer et de cirer les ouvrages.

Les bénévoles qui se sentent plus à l’aise peuvent se consacrer à des restaurations plus ou moins lourdes : déchirures du papier, manques, réfection d’un dos, des coins, voire reprise des coutures.

Après deux années de fonctionnement l’atelier de restauration a su attirer quelques bénévoles fidèles et voit grossir ses rangs. Il permet d’assurer agréablement et utilement les permanences de la bibliothèque… et de lui redonner une vie en ouvrant son espace aux rencontres intergénérationnelles.

intergeneration

Afin qu’un plus grand nombre de bénévoles puisse installer l’atelier de façon autonome, voici quelques fiches pratiques :

 

 

 

Les commentaires sont fermés.