Conférences 2022-2023

Le programme de cette nouvelle saison de conférences à la Bibliothèque des Amis de l’Instruction est construit en écho à des sujets et thématiques abordés les années précédentes. Ainsi, le cycle entamé en 2021 sur l’histoire de la prison trouvera sa conclusion dans la façon dont les écrivains s’en sont emparés. Il s’agira également de suivre plusieurs des conférenciers qui honorent régulièrement notre bibliothèque de leur présence dans le développement de leur recherche.

Les conférences de la BAI

1) Rodolphe Trouilleux, Découverte d’un trésor incohérent
Samedi 1er octobre 2022, 17h.

Le 7 mai 2021, un communiqué de presse annonçait que la ministre de la culture Roselyne Bachelot- Narquin refusait d’accorder le certificat d’exportation pour un ensemble de dix-sept œuvres « [qui] sont les seuls témoins actuellement subsistants et connus des Arts incohérents. » Rodolphe Trouilleux, lors de cette conférence, dévoilera les conditions de cette découverte et contera la formidable entreprise de Jules Lévy, créateur, à partir de 1882, du Salon des Incohérents, réunion d’œuvres d’artiste « ne sachant pas dessiner » dont la dernière édition se tint en 1893, à l’Olympia. Une aventure souvent hilarante et annonciatrice des avant-gardes du XXe siècle.

Rodolphe Trouilleux est né en 1959. Depuis ses plus jeunes années, il flâne dans les rues de Paris à la recherche de l’insolite, de l’étrange et du merveilleux. Fouillant les archives et les bibliothèques en quête de faits-divers inconnus et d’histoires inédites, il multiplie les découvertes. Il est un spécialiste reconnu de l’histoire de Paris, membre de plusieurs sociétés savantes parisiennes, et tente, dans ses ouvrages, de partager avec le plus large public, l’incroyable et inépuisable patrimoine historique de la capitale. Il est notamment l’auteur de Paris secret et insolite, (Parigramme), Montmartre des écrivains, Le Palais Royal, un demi-siècle de folies et Histoires insolites des animaux de Paris (Bernard Giovanangeli, éditeur).

2) Marion Croisy et Michel Blanc, La prison dans la littérature française du XIXe siècle
Samedi 15 octobre 2022, 17h.

Dans sa thèse intitulée La prison dans la littérature française du XIXe siècle. Représentations romanesques et imaginaire social de la modernité́ carcérale, dirigée par Paolo Tortonese, Marion Croisy s’est intéressée aux représentations de la prison dans un vaste corpus de romans publiés entre 1838 et 1896. Elle a récemment consacré un article aux réflexions menées par l’ouvrier Gabriel Gauny sur la construction des premières prisons cellulaires en France (Regards d’un ouvrier rebelle : Gabriel Gauny et l’emprisonnement cellulaire, Arts et Savoirs, OpenEdition Journals, 2021.
Michel Blanc, sociologue, est chargé des fonctions de bibliothécaire en tant que membre du bureau de la Bibliothèque des Amis de l’Instruction.

3) Lucie Nizard, Personnages-types de femmes désirantes dans le roman du second XIXe siècle
Jeudi 17 novembre 2022, 19h30.

Le désir féminin du second XIXe siècle s’inscrit dans une socio-histoire : la bourgeoise du second Empire ne désirait pas dans les mêmes conditions que l’ouvrière IIIe République. Ces réalités historiques sont absorbées et transformées en régime littéraire, où elles prennent une dimension symbolique. Nous nous intéresserons ici à ce que le roman de mœurs fait de ces observations sociologiques, distinguant les désirs féminins selon une typologie sociale qui acquiert en régime romanesque une valeur à la fois politique et poétique.

Ancienne élève de l’ENS de Lyon et agrégée de Lettres modernes, Lucie Nizard a soutenu en novembre dernier une thèse de littérature française consacrée à la poétique du désir sexuel féminin dans le roman de mœurs français du second XIXe siècle, à l’université Sorbonne Nouvelle, sous la direction d’Éléonore Reverzy, au sein du laboratoire CRP19. Elle travaille sur la sexualité et le corps féminin dans une perspective sociocritique et d’études de genre. Elle s’est intéressée à la notion de consentement et de violences sexuelles dans divers articles, ainsi qu’à l’imaginaire de la sexualité féminine du second XIXe siècle, et en particulier à Flaubert, Huysmans et Zola. Sa thèse paraîtra prochainement aux Presses de la Sorbonne Nouvelle (PSN).

4) Françoise Decoursier-Sandoz, La vie plurielle d’Antoine Lasègue, conservateur oublié du Musée botanique de M. Benjamin Delessert.
Samedi 26 novembre 2022, 17h.

La conférence présente la vie plurielle, non examinée jusqu’à présent, d’Antoine Lasègue, qui pourtant, a côtoyé et guidé les plus grandes sommités de la sphère botanique du XIXème siècle. La composition livre les facettes de son parcours atypique, véritable ascension sociale. Elle aborde sa figuration, en 1803, parmi les premiers élèves de l’École d’Arts et Métiers, puis sa vie militaire au blocus de Sélestat, en 1814, et enfin son rôle prépondérant de Conservateur du Musée botanique des Delessert. Elle évoque ses chansons sensibles et joyeuses appréciées de l’ami Béranger. Elle mentionne son emploi de secrétaire auprès de la duchesse d’Angoulême et fait état de sa courte cohabitation avec Baudelaire, jeune lycéen.
Françoise Decoursier-Sandoz, ancienne proviseure de lycée professionnel adapté, se consacre désormais aux recherches historiques. Membre de la Société Botanique de France, elle se spécialise dans l’Histoire des sciences botaniques à travers des publications. Conférencière aux Amis du Vieux Châtillon, elle anime des causeries relatives notamment à la Folie Desmares et écrit divers articles aux thématiques locales.

5) Michelle Perrot, Le temps du féminisme
Samedi 3 décembre 2022, 17h.

Professeure émérite de l’université Paris 7-Denis Diderot, Michelle Perrot est historienne et auteure de nombreux ouvrages. Elle a conduit ses recherches dans plusieurs directions : travail et monde ouvrier, prisons, vie privée (Histoire de chambres, prix Femina/essai 2009), Mon histoire des femmes. Elle a notamment codirigé avec Georges Duby L’Histoire des femmes en Occident, Plon, 1991-92. Michelle Perrot a reçu, en 2014, le prix Simone de Beauvoir pour la liberté des femmes. Parmi ses dernières publications, on signalera : Mélancolie ouvrière, Grasset, 2012 : Des femmes rebelles : Olympe de Gouges, Flora Tristan, George Sand, Tunis, Elyzad, 2013; George Sand à Nohant, Une maison d’artiste, Seuil, 2018, Le chemin des femmes , 2019 ; L’impossible prison.

6) Jacqueline Lalouette, Histoire du Panthéon
Jeudi 15 décembre 2022, 19h30.

L’histoire du Panthéon, dit Temple de la Gloire puis Temple des Grands Hommes, est complexe. Installé en 1791 dans la nouvelle église Sainte-Geneviève conçue par l’architecte Soufflot achevée en 1790 et pas encore consacrée, il connut plusieurs retours à sa fonction ecclésiale primitive qu’il ne perdit définitivement qu’en 1885. Les caveaux de sa crypte sont actuellement occupés par une grande majorité d’hommes, soixante-quinze (dont un, le père de Victor Schœlcher, placé là pour être près de son fils), pour seulement six femmes (dont une, Sophie Berthelot, à titre d’épouse).

Lors d’une seconde conférence donnée le 19 janvier 2023, Jacqueline Lalouette nous présentera les Refusés du Panthéon (voir ci-dessous)
Jacqueline Lalouette est une historienne française, spécialiste de la libre-pensée, de la laïcité et de l’anticléricalisme (XIXe siècle – XXe siècle). Chargée de recherche au CNRS, elle a soutenu une thèse de 3e cycle sur “Les débits de boisson en France” (1979), puis une thèse d’État consacrée à “L’histoire de la libre-pensée en France” (1994), toutes deux sous la direction de Maurice Agulhon. Professeur d’histoire contemporaine, elle a achevé sa carrière universitaire à l’université de Lille 3 en 2011. Elle appartient toujours au centre de recherches IRHiS de cette université et est membre émérite de l’Institut universitaire de France.
Elle a publié, en 2018 “Un peuple de statues. La célébration sculptée des grands hommes. France, 1801-2018”, Paris, Mare et Martin, “Les statues de la discorde”, Paris, Passés/Composés, 2021. Elle travaille actuellement sur l’identité républicaine de la France (ouvrage à paraître au printemps 2023) et sur les emblèmes de la république.

7) Armelle Le Bras Chopard, Les procès des sorcières du XVe siècle au XVIIe siècle
Samedi 7 janvier 2023, 17h.

Dans toute l’Europe, de la fin du XV° siècle au XVII° siècle, ont lieu des procès en sorcellerie démoniaque. Les accusés sont à 80% des femmes. Nous verrons sous quels prétextes fallacieux et incroyables (comme de coucher avec le Diable qui aurait pris forme physique), inquisiteurs et magistrats ont incriminé ces innocentes, et quelles preuves ils avancent au cours de la procédure, dont la principale, les aveux, extorqués sous la torture aux formes nombreuses et raffinées.

Armelle Le Bras-Chopard, première femme agrégée de Science politique en France, est professeure émérite des universités. Elle a été chargée de mission au Ministère de l’Education nationale pour l’égalité femmes/hommes dans l’Enseignement supérieur. Elle a publié plusieurs ouvrages dont Le zoo des philosophes qui a obtenu le prix Médicis-essai, ou Les putains du Diable. Procès en sorcellerie et construction de l’Etat moderne, prix Olivier Debouzy.

8) Jacqueline Lalouette, Les recalés du Panthéon
Jeudi 19 janvier 2023, 19h30.

Dans la continuité de sa conférence sur L’histoire du Panthéon, Jacqueline Lalouette nous présentera des personnalités… qui n’y figurent pas. Des personnes qui y entrèrent en furent exclues, d’autres se virent refuser explicitement ou implicitement cet honneur ; d’autres encore, hommes et femmes, piétinent – si l’on ose dire – à la porte en attendant le bon désir du Président de la République, qui viendra … ou ne viendra pas.
Voir biographie ci-dessus.

9) Marie-Claude Blais, Charles Renouvier, philosophe
Samedi 11 février 2023, 17h.

Comment enseigner les « valeurs de la république » quand on croit, avec la plupart des historiens, que la IIIe République était entièrement acquise au positivisme, cette philosophie peu soucieuse de liberté et de droit ? La lecture de l’œuvre immense de ce penseur atypique qu’est Charles Renouvier (1815-1903) nous apporte une réponse. Elle fait apparaître la puissance d’un courant de philosophie critique, issu du kantisme, qui s’exprima dès 1848 et se développa pleinement en 1870, offrant ainsi aux cadres politiques une véritable pensée, théorique et pratique, de la république.

Marie-Claude Blais est philosophe, maître de conférences honoraire à l’université de Rouen. Elle a notamment publié Au principe de la République. Le cas Renouvier, et La Solidarité. Histoire d’une idée. Elle vient de rééditer un choix d’articles d’une revue que Renouvier, engagé très concrètement dès 1870 dans la mise en place de la troisième République, dirigea pendant dix-huit ans : Philosophie critique de la République.

10) Michèle Riot-Sarcey, Entre idéologie et émancipation
Samedi 11 mars 2023, 17h.

Michèle Riot-Sarcey, historienne (professeure émérite), auteure de plusieurs ouvrages sur le XIXe siècle, spécialiste de l’utopie, des révolutions et de l’histoire politique comme du féminisme. Parmi ces travaux citons, notamment, Le Procès de la Liberté, (La Découverte 2016) et, plus en amont, La Démocratie à l’épreuve des femmes (Albin –Michel, 1994).

11) Olivier Chaïbi, Évolution des liens entre l’éducation populaire et l’école depuis 1860
Samedi 1er avril 2023, 17h.

Bon connaisseur de la BAI, organisateur de colloques de la Société Proudhon, notamment de celui intitulé Instruire le peuple, émanciper les travailleurs, Olivier Chaïbi s’appuie sur sa pratique d’enseignant et de formateur d’enseignants pour établir des ponts entre les différentes institutions.

12) Hélène Jarry-Personnaz, Le fonds musical de la BAI
Jeudi 11 mai 2023, 19h30.

Le fonds de la Bibliothèque des Amis de l’Instruction comporte une section musique essentiellement constituée de partitions. À quels besoins, à quelle curiosité correspondent les choix d’achat ? En quoi sont-ils représentatifs des goûts d’une époque ? Tel sera le propos de cette présentation agrémentée d’extraits d’œuvres.
Après un passé de professeur de musique dans l’Éducation Nationale, Hélène Jarry-Personnaz est active dans deux associations, dont la Bibliothèque des Amis de l’Instruction.

                                                                            °°°°°

 Cliquer pour  imprimer le programme  

 

Une fois la conférence passée, nous nous efforçons de mettre en ligne un enregistrement audio de chaque conférence, quand celui-ci est disponible. Pour cela, il suffit de sélectionner la conférence souhaitée pour écouter  son enregistrement.

Envoyer un message

5 + 11 =