Un converti et un sénateur

Pour vos lectures d’été, vous pouvez découvrir deux nouveaux billets sur le blog des bibliothèques populaires. L’un est consacré à Paul Féval et se fait l’écho de recherches publiées dans le dossier du dernier numéro de Rocambole consacré à l’écrivain. Féval s’est brusquement converti au catholicisme et a renié toute son oeuvre antérieure au point de la réécrire intégralement… Or, ce que tente d’évaluer ce billet, c’est, en quelque sorte, la politique documentaire des différentes bibliothèques selon leurs orientations. Les bibliothèques populaires ont-elles acheté le Féval catholicisé ? Les bibliothèques paroissiales ont-elles conservé les anciennes versions ?

Cliquer pour le savoir...

 Paul Féval

Le second billet est au coeur de l’histoire de la BAI puisqu’il est consacré aux premières élections sénatoriales, où l’on retrouve, face à Victor Hugo et Louis Blanc, un certain Jean-Baptiste Girard, candidat ouvrier, déclaré par Harant.

Mais le héros fondateur des bibliothèques populaires n’apparaît pas précisément comme une bête politique !… Rendez-vous sur le blog pour en lire plus…

Victor Hugo

Les commentaires sont fermés.