Disparition de Noë Richter (1922-2017)

Noë Richter, grand historien de la lecture et des bibliothèques populaires, fondateur de la Société d’histoire de la lecture de Bernay, ancien directeur de l’École nationale supérieure des bibliothécaires (ENSB) de 1971 à 1974, vient de mourir, le 27 février 2017.

Noé Richter (Photo BNF)

Agnès Sandras lui rend hommage dans un billet sur le Carnet de recherche. Rappelons que Noë Richter a inlassablement écrit de passionnants ouvrages sur la lecture et les bibliothèques populaires. En 1978, son ouvrage sur les bibliothèques populaires1 a permis de redécouvrir ces bibliothèques alors oubliées et appelé à de nouvelles recherches.  En 1984, Noë Richter a activement participé au colloque organisé par la Bibliothèque des Amis de l’Instruction2, et fait une intervention sur « l’institution de lecture du peuple ».

Sous son impulsion, la « Société d’histoire de la Lecture » de Bernay a créé la précieuse collection « Matériaux pour une histoire de la lecture et de ses institutions », permettant ainsi une nouvelle approche de l’histoire de la lecture, grâce à des recherches rigoureuses. Il a par exemple fait émerger les moins connus des lecteurs: Lecture populaire et ouvrière, lecture et travail  en 1998; Les femmes et la lecture au dix-neuvième siècle, 2004; etc.

On trouvera sur le blog des lecteurs de la Bibliothèque nationale de France un hommage détaillé à Noë Richter. Sa carrière et la place marquante qu’il a occupée dans l’histoire de la lecture sont également évoquées par Livres Hebdo, le blog du DEF 19, et le BBF.

  1.  Les bibliothèques populaires / Noë Richter, Paris : Cercle de la librairie, 1978: http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34607162g []
  2.  Lectures et lecteurs au XIXe siècle  : la Bibliothèque des amis de l’instruction : actes du colloque tenu le 10 nov. 1984 / sous la présidence de Madeleine Rebérioux, réunis et présentés par Marie-Josèphe Beaud, Jean Grigorieff et Georges-Guillaume Kerourédan. Paris : Bibliothèque des amis de l’instruction, 1985 []
Vous pouvez lire l’intégralité du billet
en cliquant  ICI

Les commentaires sont fermés.