Soirée de lecture novembre 2008: Un Eschyle vaudois : C-F Ramuz

Catherine Verdonnet

présente

Un Eschyle vaudois : C-F Ramuz

Catherine Verdonnet, professeur de lettres, s’est beaucoup intéressée à la forme brève, aux nouvelles, au roman singulier : ceux en particulier de Henri Pourrat ou de son grand ami Charles Ferdinand Ramuz.

Charles-Ferdinand Ramuz

Vaudois qui préfère se présenter comme un “vieux Savoyard”, écrivain que Paris a aidé à découvrir sa propre langue, auteur admiré tout autant contesté, Charles Ferdinand Ramuz possède un style nourri d’oralité. Stravinsky dans L’Histoire du Soldat l’a admirablement mis en valeur. On retrouve dans ses autres œuvres le goût de l’apostrophe, de la répétition. Catherine Verdonnet a choisi des pages de Jean-Luc, de La Grande Peur de la montagne qui, dans leur volonté de “toucher le fond” de la langue et des êtres, soulignent la dimension tragique de l’œuvre.
SL 159

Le jeudi 20 novembre 2008

Pour écouter l’enregistrement de la soirée de lecture :

Licence Creative Commons Un Eschyle Vaudois : C-F Ramuz de Catherine Verdonnet est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International.

Les commentaires sont fermés.