Soirée de septembre 2016 : Les Apaches de Paris à la Belle Epoque

apachesvspolicebastille

Madeleine Leveau-Fernandez

présente

Les Apaches de Paris à la Belle Epoque

Au début du XXe siècle, les journaux se font l’écho d’une guerre opposant deux bandes rivales de voyous des quartiers nord-est de la capitale. Une jeune prostituée, Amélie Elie, surnommée Casque d’Or par les journalistes, est au centre de ce conflit qui oppose la bande des apaches de la Courtille à celle de la rue des Orteaux. Des apaches à Paris ? C’est en 1902 qu’un journaliste utilise pour la première fois le terme d’apaches pour désigner les bandes de jeunes délinquants parisiens. Tous ces jeunes sont proxénètes et les filles jouent un rôle important au cœur de la violence quotidienne. A partir de ce fait divers et de la vie de sa célèbre héroïne, immortalisée au cinéma par Simone Signoret, nous ferons revivre le quotidien des ces jeunes Parisiens vivant en marge de la société.

Le jeudi 22 septembre 2016 à 19 h 30

Pour écouter l’enregistrement  :

Madeleine Leveau-Fernandez est née à Aubervilliers, non loin des « fortifs » auxquelles elle a consacré sa thèse. Spécialiste d’urbanisme et d’histoire sociale, elle est l’auteure de diverses monographies de villes, d’ouvrages sur l’urbanisme et le logement social. Elle a écrit deux biographies Helena Rubinstein (Flammarion 2003), Marie Besnard, l’honneur d’une femme (Le Temps des Cerises 2006), deux biographies romancées Amélie Elie, dite Casque d’Or (Calmann-Lévy 1999), Eugène Dieudonné, un libertaire à la Belle Epoque (Edilivre 2016) et un essai, La Zone et les Fortifs (Le Temps des Cerises 2005).

Licence Creative Commons
Les Apaches de Paris à la Belle Epoque de Madeleine Leveau-Fernandez est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une œuvre à http://bai.asso.fr/wordpress/conference/soiree-de-septembre-2016-les-apaches-de-paris-a-la-belle-epoque/.

Les commentaires sont fermés.