Soirée de novembre 2006 : Lectures au temps de Balzac et d’Eugène Sue

Judith Lyon-Caen

présente

Lectures au temps de Sue

Lectures au temps de Balzac et d’Eugène Sue

Partant de l’idée qu’un livre est non seulement le produit d’un auteur mais aussi des lectures qui en sont faites, Judith Lyon-Caen s’attache à montrer comment les lectures faites des œuvres d’Eugène Sue et de Balzac témoignent d’un certain rôle de la littérature au XIXè siècle. Une partie importante de son exposé est consacrée au genre du feuilleton. On y voit Eugène Sue réorienter l’écriture des Mystères de Paris lorsqu’il voit ses premiers épisodes passer, à travers les lettres des lecteurs, du statut de descriptions pittoresques à celui d’armes de dénonciation des misères du peuple. Quand la fiction sert la vérité sociale. Les lettres adressées aux écrivains sont précieuses et témoignent de diverses intentions, allant du désir d’aider l’auteur dans sa découverte de situations exemplaires jusqu’à une véritable forme d’entrée en écriture pour certains lecteurs.
SL 143

23 novembre 2006 

Judith LYON-CAEN

Ancienne élève de l’ENS-Ulm, agrégée d’histoire, Judith Lyon-Caen est maître de conférences à l’Ecole des hautes études en sciences sociales. Ses travaux portent sur les usages sociaux de la littérature au XIXe siècle et, plus généralement, sur les rapports entre littérature et histoire. Elle a publié La lecture et la vie. Les usages du roman au temps de Balzac (Tallandier, 2006) et, avec Dinah Ribard, L’historien et la littérature (La Découverte, 2010).

Pour écouter l’enregistrement de la soirée de lecture :

Licence Creative Commons
Lectures au temps de Balzac et d’Eugène Sue de Judith Lyon-Caen est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International.

Les commentaires sont fermés.