Soirée de novembre 1993 : La femme pauvre au XIXe siècle – Julie V. Daubié

Agnès Thiercé

présente

La femme pauvre au XIXe siècle – Julie V. Daubié

J.V_Daubié
Julie Daubié

Julie Victoire Daubié (1824-1874), première femme à passer son bac – et à obtenir son diplôme grâce à l’intervention de l’Impératrice Eugénie -, fut exceptionnelle par sa ténacité dans la lutte pour la reconnaissance de nombreux droits aux femmes. Outre son combat pour l’accès des femmes à l’enseignement et à la vie professionnelle, elle se préoccupe de salaire égal à travail égal et milite pour le droit de vote des femmes qui moraliserait, croit-elle, la vie politique. Réformatrice moraliste, elle veut les droits politiques avant de repenser profondément la place de la femme dans la société. Son livre « La femme pauvre au XIXe siècle » exprime ses idées et son souci du sort de la femme seule. Malgré ce texte, elle restera fort isolée dans son combat. SL 62

Le jeudi 18 novembre 1993

Pour écouter l’enregistrement de la soirée de lecture :

 

  Licence Creative Commons La femme pauvre au XIXe siècle – Julie V. Daubié de Agnès Thiercé est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International.

Les commentaires sont fermés.