Thomas Cazentre

présente

L’écriture du quotidien chez Victor Hugo,

l’exemple du carnet de 1872

le jeudi 12 mars 2020 à 19H30

Dans le majestueux ensemble de manuscrits légué par Victor Hugo à la Bibliothèque nationale, on retrouve la quasi-totalité de ses œuvres littéraires, ainsi que ses discours, articles et autres interventions publiques. Mais à côté de ces monuments littéraires, une autre catégorie de textes plus modestes a jusqu’ici moins retenu l’attention des chercheurs, sauf comme sources d’informations biographiques : des dizaines de carnets dans lesquels Hugo avait pris l’habitude de noter au jour le jour ses dépenses et rentrées d’argent puis, progressivement, son agenda social, des notations météorologiques, des marqueurs biographiques et historiques, des anecdotes familières, des choses vues et des mots entendus… L’acquisition en 2018, par la BnF, d’un de ces carnets absent du legs — celui de l’année 1872, époque où cette pratique journalière avait atteint sa pleine maturité —, est l’occasion de se demander quel(s) sens et quelle(s) fonction(s) Hugo pouvait donner à cette écriture du quotidien, et ce qu’elle révèle de lui, de son rapport au temps, à autrui et au monde.

Ancien élève de l’ENS Ulm, agrégé de lettres modernes, Thomas Cazentre est l’auteur d’une thèse sur « La lecture gidienne et l’idée de littérature » soutenue en 2001 à l’Université de Paris-Sorbonne et publiée en 2003 sous le titre Gide lecteur. Conservateur des bibliothèques depuis 2008, a été de 2008 à 2017 chargé des collections de photographie du XIXe siècle au département des Estampes et de la photographie de la BnF. Depuis 2017, conservateur au département des Manuscrits de la BnF, chargé entre autres des fonds Roger Martin du Gard, Paul Morand, Victor Segalen, Roland Barthes et Victor Hugo. Dans ce dernier fonds, a notamment accompli le catalogage intégral des dessins de Hugo, préalablement à leur numérisation.

Pour écouter l’enregistrement  :

Pour écouter l’enregistrement accompagné des documents projetés lors de la conférence (tous issus des fonds du département des Manuscrits de la BnF) :

Bibliographie Locale

Licence Creative Commons
L’écriture du quotidien chez Victor Hugo, l’exemple du carnet de 1872 de Thomas Cazentre est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International.

 

L'écriture du quotidien chez Victor Hugo

par Thomas Cazentre