Soirée de mars 2019 : Entre éducation Populaire et éducation Juive : l’Alliance israélite universelle, par Jean-Claude Kuperminc

Jean-Claude Kuperminc

présente

Entre éducation Populaire et éducation Juive : l’alliance israélite universelle 

Etonnamment, beaucoup de choses rapprochent la Bibliothèque des Amis de l’instruction (BAI) et la Bibliothèque de l’Alliance israélite universelle (AIU). Pourtant, le lien entre une institution juive et un centre de laïcité militante ne va pas de soi. Nées presqu’en même temps, en 1860 et 1861, les deux sociétés partagent en réalité de nombreux fondements idéologiques. Des idées sont en commun, comme celles de solidarité, de progrès par l’instruction, et de développement personnel pour sortir de la misère économique et sociale. Des hommes partagent ces combats, comme Ferdinand Buisson, le grand pédagogue, qui sera associé aux débuts de la réflexion pédagogique de l’Alliance. Les idées de la Révolution française, le Saint-simonisme, la Franc-maçonnerie, autant  de lieux réels ou virtuels où les animateurs des deux institutions ont pu se croiser. En étudiant le discours et les réalisations de l’AIU à travers le monde, on s’aperçoit vite que cette entreprise d’éducation et d’instruction des jeunes juifs a beaucoup à voir avec la soif d’instruction qui anime la BAI.
Dernier point commun, et non des moindres : ces deux bibliothèques sont toujours vivantes, et elles ont pris le virage de la modernité pour mieux servir le monde autour d’elles, avec l’ambition de satisfaire leurs publics.

Le jeudi 28 mars 2019 à 19 h 30

Jean-Claude Kuperminc, est directeur de la bibliothèque et des archives de l’Alliance israélite universelle, et président de la Commission française des archives juives. Il est l’un des membres fondateurs du Réseau Rachel qui regroupe plusieurs bibliothèques juives.

 

Les conférences se déroulent dans les locaux de la Bibliothèque des Amis de l’Instruction, au 54 Rue de Turenne, à 19h30.

Entrée (et participation) libres, sous réserve de places disponibles (s’inscrire sur le formulaire de contact de « baiparis.org »)

Les commentaires sont fermés.