Soirée de mai 2007 : Le paysage romantique et l’expérience du sublime

Yvon Le Scanff

présente

Paysage romantique

Le paysage romantique et l’expérience du sublime

Alors que le paysage ordonné, harmonieux constitue l’idéal de nature de l’époque classique, le locus horridus devient le lieu de prédilection des romantiques. Puissance chaotique, étendue infinie, magnificence, le conférencier nous fait passer par tous ces stades pour en arriver à la négation même du réel du paysage débouchant sur une rêverie extatique. Les auditeurs de cette conférence étaient munis d’un exemplier regroupant des citations de Senancour, Hugo, Flaubert, Stendhal, George Sand, illustrant le propos. Ils sont repris dans l’ouvrage d’Yvon Scanff portant le même titre que la conférence.
SL 150

Le  31 mai 2007

Yvon LE SCANFF

Il enseigne la langue et la littérature françaises à l’Université Paris III-Sorbonne Nouvelle. Ses recherches portent essentiellement sur la description, la poétique du paysage et l’esthétique du sublime : il a publié des articles sur les paysages de George Sand, le jardin chez Hugo, le château chez Flaubert, la poétique piranésienne dans les récits de voyage de Gautier, la représentation romanesque chez Jules Verne, le paysage emblématique chez Julien Gracq, notamment. Plus généralement, son travail porte également sur les enjeux idéologiques et les représentations du paysage naturel, du territoire national et de l’espace. Il a publié “Le paysage romantique et l’expérience du sublime” Paris, Champ Vallon, 2007.

Pour écouter l’enregistrement de la soirée de lecture 

Licence Creative Commons
Le paysage romantique et l’expérience du sublime de Yvon Le Scanff est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International.

Les commentaires sont fermés.