Soirée de mai 1990 : Rabelais et son Pantagruel

Le Repas de Pantagruel

Marcel Guilbaud

présente

Rabelais et son Pantagruel ou le voyage au bout des mots

Le Repas de Pantagruel

  Rabelais, moine-médecin, est un poète dont les mots ont vocation à nous libérer. Tout pour lui, même l’ineffable, n’est qu’affaire de langage. Grâce à la puissance sacrée de la parole, les héros marchent sur des chemins qui se dérobent, entrent en poésie et touchent au mysticisme. Pour dépasser le langage rationnel, Rabelais utilise des techniques telles que la kyrielle de mots, les discours à bâtons rompus, l’opposition, la trituration. Il veut, par la transparence cristalline des mots avec lesquels il joue, créer un langage qui mène «  au trou obscène d’où émane la lumière ». Les lectures sont faites par Michel Boccara, chercheur au CNRS, auteur d’une thèse sur Nietzsche et Rabelais intitulée Le Gai savoir et par Christine Escarmant, elle aussi spécialiste de Rabelais. Certaines lectures ayant échappé à la prise du micro ont été ré-enregistrées lors de la numérisation. SL 37

le 31 mai 1990

Pour écouter l’enregistrement de la soirée de lecture :

Licence Creative Commons Rabelais et son Pantagruel de Marcel Guilbaud est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International.  

Marcel GUILBAUD Ancien bibliothécaire à La BN et spécialiste érudit de la littérature du XVIe siècle, il a écrit des textes jubilatoires sur Rabelais et établi le texte de nombreuses parutions. « Le clown Françoys ou Rabelais et le sens agile » Paris 2003 « Michel de Montaigne – Essais   texte établi par M.Guilbaud » Paris Imprimerie Nationale 1962-1964  

Les commentaires sont fermés.