Soirée de lecture de juin 2006 : L’Économie parisienne, une coopérative de consommation socialiste dans le troisième arrondissement (1891-1920)

Claudine Marenco

présente

L’Économie parisienne, une coopérative de consommation socialiste dans le troisième arrondissement (1891-1920)

economie parisienne
Logo « L’économie parisienne » Coll. CEDIAS – Musée Social

 

La conférencière remonte à l’année 1892 qui vit la fondation de L’Économie parisienne à laquelle adhérèrent des habitants du quartier représentant la plupart des métiers qui s’y exerçaient. Cette évocation est l’occasion de rappeler les conditions d’habitat de ces personnes qui logeaient dans le périmètre où elles travaillaient. La coopérative vend tout ce dont une famille peut avoir besoin. Les adhérents perçoivent une ristourne au prorata de leurs achats. Avec les bénéfices dégagés, l’Économie parisienne offre des services comme une médecine gratuite, un soutien financier aux personnes momentanément dans le besoin. Après une période florissante au début du siècle, l’Économie parisienne, malgré son alliance à d’autres coopératives ne peut résister à la concurrence des grands établissements.
SL 141

8 juin 2006

Claudine MARENCO

Claudine Marenco, sociologue, directrice de recherche au CNRS et du laboratoire de sciences sociales de l’ENS de Cachan, nous présente les diverses formes de contrôle et de censure du livre au cours des deux derniers siècles de notre Histoire. Membre de l’Association Histoire et Mémoire du IIIe arrondissement.

Auteur de “Manières de table, modèles de mœurs du XVIIè au XXè siècle” Éditions de l’ENS Cachan.

Pour écouter l’enregistrement de la soirée de lecture :

Licence Creative Commons
L’Économie parisienne, une coopérative de consommation socialiste dans le troisième arrondissement (1891-1920) de Claudine Marenco est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International.

Les commentaires sont fermés.