Soirée de lecture de décembre 1999 : Eugène Sue ou la vérité par le roman

Charles GRIVEL

présente

Eugène Sue

Eugène Sue ou la vérité par le roman

                                                                                                             

Mise en évidence d’une littérature populaire, passant par les journaux, en prise directe sur la vie du temps. Eugène Sue, touché par les idées socialistes et ayant découvert la souffrance du peuple des faubourgs, veut parler de la misère dans l’optique de la question sociale. Ses romans essaient de montrer les erreurs de notre civilisation et posent le problème du personnage qui peut porter la recherche de la vérité. “Les mystères de Paris” , best seller du XIXe siècle, est le roman de la revendication sociale. “Le Juif errant” est un roman de prophétisation porté par un personnage fantastique, tout à la fois emblème de la souffrance et porteur d’un message social. Chez Sue le mal est nécessaire à la conscientisation, mais il ne préconise aucun système politique quoique son œuvre soit l’expression d’un grand courage politique.

SL 104

Le 16 décembre 1999

Charles GRIVEL 

D’origine suisse, il enseigne la littérature à l’Université de Mannheim. Ses recherches portent sur le roman populaire fin-de-siècle et sur les rapports entre la littérature et l’image. Pour exemple citons : “Zola, photogénèse de l’œuvre” dans Études photographiques n°15 novembre 2004 ; “Alexandre Dumas, une écriture de l’histoire” dans “Alexandre Dumas, une lecture de l’histoire” Paris Maisonneuve et Larose 2003.

Pour écouter l’enregistrement de la soirée de lecture :

Licence Creative Commons
Eugène Sue ou la vérité par le roman de Charles GRIVEL est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International.

Les commentaires sont fermés.