Soirée de février 2008 : Les femmes et la science dans la littérature populaire du XIXe siècle

Caroline de Mulder

présente

Femmes et science

Les femmes et la science dans la littérature populaire du XIXe siècle

S’appuyant sur des préliminaires historiques situant en particulier les grandes dates de l’accès des femmes à l’instruction, Caroline de Mulder prédit que la représentation des femmes scientifiques dans la littérature ne va pas de soi. En effet, elles sont rarement présentes et, quand elles le sont, font l’objet de réserves, si l’on ne craint pas cet euphémisme. L’appropriation des sciences par les femmes engendre des angoisses qui permettent aux clichés les plus attendus de s’exprimer : risques au niveau de la morale, de l’esthétique, de l’équilibre social. La littérature populaire ne semble retenir, le plus souvent pour la maltraiter, qu’un seule type de femme scientifique : la femme médecin.
SL 153

Le  14 février 2008

Caroline DE MULDER

Caroline de Mulder est née à Gand en 1976 , est un écrivain belge de langue française. Elle réside à la fois à Paris et à Namur où elle est chargée de plusieurs cours de littérature aux Facultés Notre- Dame de la Paix. Outre de plusieurs romans, elle est auteur d’un essai : Libido sciendi : Le Savant, le Désir, la Femme, éditions du Seuil, 2012

Pour écouter l’enregistrement de la soirée de lecture 

Licence Creative Commons
Les femmes et la science dans la littérature populaire du XIXe siècle de Caroline de Mulder est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International.

Les commentaires sont fermés.