Soirée de février 2002 : Lamartine, ange ou démon

Marie-Renée Morin

présente

Alphonse_de_Lamartine

Lamartine, ange ou démon

L’exposé brosse le portrait étonnant d’un Lamartine emprisonné par le succès du lyrisme éthéré des Méditations mais capable de littérature sulfureuse proche de Sade tels « La chute d’un ange » ou même certains passages de « L’Histoire des Girondins ». Il s’attire les foudres de l’Eglise et de l’Index pour « Jocelyn » et le « Récit du voyage en Orient » qui mettent en cause le célibat des prêtres. Totalement ruiné après 1848, il se soucie de vendre ses livres et renonce à toute expression politique et religieuse. Son œuvre est expurgée par son entourage de tout ce qui avait déplu car trop indécent pour son temps. A bien des reprises cependant, cet homme de courage et d’audace se compromit vaillamment dans le combat avec l’ange.

SL 115

Le  14 février 2002

Pour écouter l’enregistrement de la soirée de lecture :

Licence Creative Commons Lamartine, ange ou démon de Marie-Renée Morin est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International.

Marie-Renée Morin Conservateur en chef honoraire à la Bibliothèque Nationale et spécialiste d’Alphonse de Lamartine, elle fut également soucieuse de rassembler des sources relatives à l’histoire de la France (ex : collecte de documents relatifs à mai 1968) Elle a entre autre publié la « Correspondance d’Alphonse de Lamartine » en 2004 (Paris)

 

Les commentaires sont fermés.