Soirée de décembre 2018 : Victor Hugo et la Deuxième République, par Jean-Marc Hovasse

Jean-Marc Hovasse

présente

Victor Hugo et la Deuxième République

 

La Deuxième République offre le meilleur point de vue pour observer toute l’évolution politique de Victor Hugo, dont on sait qu’elle va du jeune ultra royaliste au vieux défenseur des Communards. Au début de l’année 1848, Hugo est académicien et pair de France. En février, la Révolution le surprend, et supprime la chambre des Pairs. Il soutient tout d’abord la régence de la duchesse d’Orléans, puis se lance avec un peu de retard dans le combat électoral. Il est élu député en juin, quelques jours avant les journées d’émeutes qui vont changer son destin. Les trois années qui suivent, marche inexorable vers l’opposition puis l’exil, fixent dans ses grandes lignes tous ses combats politiques.

Le jeudi 6 décembre 2018 à 19 h 30

Directeur de recherche au CNRS, à l’Institut des Textes et manuscrits modernes (ITEM CNRS / ENS Paris), où il est responsable de l’équipe « Écritures du XIXe siècle » et coresponsable de l’équipe « Autobiographie et correspondances », Jean-Marc Hovasse écrit la biographie de Victor Hugo (Avant l’exil, 1802-1851 et Pendant l’exil I, 1851-1864, Fayard, 2001 et 2008), dont il prépare le troisième et dernier tome. Il a réédité, seul ou en collaboration avec Guy Rosa, trois des œuvres  de Victor Hugo les plus ouvertement politiques : Les Châtiments (GF, 1998, nouvelle édition 2018), Napoléon le Petit (Actes Sud, 2007), Histoire d’un crime (La Fabrique, 2009). Il a été en 2012 le responsable éditorial du hors-série du Monde intitulé Victor Hugo, L’élu du peuple, et a dirigé en 2017 le numéro Hugo de Genesis (45/17), Revue internationale de critique génétique.

Pour écouter l’enregistrement  :

 
Licence Creative Commons
Victor Hugo et la deuxième République de Jean-Marc Hovasse est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International.

Les commentaires sont fermés.