Soirée de décembre 1994 : Brillat-Savarin et Huysmans

Lucette Finas

présente

La lettre du goût, Huysmans et Brillat-Savarin   

Huysmans
Huysmans
Brillat-Savarin
Brillat-Savarin

                   

Mise en rapport de « La physiologie du goût » de Brillat-Savarin (1826) et de « A rebours » d’Huysmans (1865), deux textes qui s’intéressent à la manière littéraire de rendre le goût. Brillat-Savarin essaye de produire une théorie du goût – sensation directe, sensation complète, sensation réfléchie – et invente des « éprouvettes gastronomiques » censées permettre d’atteindre  « l’éclair du désir et la radiance de l’extase ». Huysmans, lui, s’emploie à feindre le goût, à l’apprivoiser et à poser sur les saveurs une grille musicale  (« l’orgue de goût » imaginé par des Esseintes, son héros raffiné). L’artifice chez lui supplée à la vulgarité des faits pour atteindre le rêve
SL 70

Le  8 décembre 1994

Lucette Finas Ecrivain, critique littéraire, elle enseigna à Paris 8 et fut directeur de programme au Collège international de Philosophie. Professeur invité à L’université de New York, on lui doit des romans (« Précaire » aux éd Digraphe ; « L’échec » aux éd. Farrago) et de  nombreux essais tels « Centrale pureté, quatre lectures de Mallarmé »

Pour écouter l’enregistrement de la soirée de lecture :

Licence Creative Commons La lettre du goût, Huysmans et Brillat-Savarin de Lucette Finas est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International.

Les commentaires sont fermés.