Soirée d’avril 1997 : Jean Jaurès

Madeleine Rebérioux

présente

Jean_Jaurès

Jean Jaurès

Jean Jaurès, intellectuel de haut vol, ne participe pas au mouvement qui veut éduquer les classes populaires par l’ouverture d’écoles ou d’universités spécifiques car il pense que les ouvriers se créent eux-mêmes leur propre culture. La société sera juste, pense-t-il, quand tous pourront atteindre à la diversité du réel. L’étude de Marx lui permet de formuler que le système capitaliste détruit les valeurs mêmes de l’humanité en plaçant l’homme dans la dépendance de la propriété et en exploitant les travailleurs. Il agit par la parole car c’est un tribun d’exception. Sa pensée optimiste et idéaliste croit que la propriété collective et l’internationale des socialistes pourraient sauver le monde.

SL 85

Historienne (1920-2005), spécialiste de la IIIe République, ses travaux portent sur le socialisme, le syndicalisme, la classe ouvrière. Elle a coordonné la publication des écrits de Jaurès en cours de parution chez Fayard. Professeur à l’Université de Paris VIII, militante pour les droits de l’homme, elle s’engagea ardemment dans le combat anticolonialiste.

  Le 24 avril 1997

Pour écouter l’enregistrement de la soirée de lecture :

Licence Creative Commons Jean Jaurès de Madeleine Rebérioux est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International.  

Les commentaires sont fermés.