Le livre

Des bibliothèques populaires à la lecture publique

Des Bibliothèques Populaires à la Lecture Publique

Agnès Sandras (dir.), Des bibliothèques populaires à la lecture publique, Villeurbanne, Presses de l’Enssib, coll. « Papiers », 2014, 542 p., ISBN : 979-10-91281-56-0, 42 €

Cet ouvrage est disponible dans les locaux de la Bibliothèque.

Présentation de l’éditeur :

Les changements politiques et socioculturels amènent au XIXe siècle une demande croissante de lecture, qu’elle soit instructive ou récréative. Les bibliothèques dites « populaires » sont alors mises en place pour tenter de répondre à ces besoins. Trop laïques pour certains, trop cléricales pour d’autres, trop « populaires » enfin, leur histoire a fait l’objet d’un profond oubli pendant la longue première moitié du XXe siècle.
Qui étaient les lecteurs de la France rurale, comment les publics cohabitaient-ils, pourquoi le service de prêt de livres s’est-il progressivement répandu, comment les autorités considéraient-elles ces nouvelles institutions… ?
Pour la première fois, dans la continuité des travaux de Noë Richter puis du colloque, en 1984, porté par la Bibliothèque des Amis de l’Instruction du IIIe arrondissement de Paris, cette nouvelle étude scientifique rend compte de ce corpus méconnu des bibliothèques.
À la fois analyse historique approfondie et investigations sociologiques sur les publics, à partir de l’examen des archives de plusieurs établissements français, cet ouvrage explore la naissance et le développement des bibliothèques dites populaires en Belgique et en Grande-Bretagne et présente une déclinaison de ce type d’établissement dans l’Argentine d’aujourd’hui.
À l’heure des interrogations sur l’évolution du modèle des bibliothèques publiques, des questionnements sur leur rôle social, cet ouvrage, dirigé par Agnès Sandras, historienne et conservatrice des bibliothèques à la Bibliothèque nationale de France, rassemble les contributions d’auteurs de tous horizons (historiens, sociologues, personnels scientifiques des bibliothèques, doctorants et chercheurs confirmés…), en posant les jalons d’une recherche sur la généalogie de la lecture publique contemporaine.

Sommaire :

Agnès Sandras – Avant-propos

Agnès Sandras – Introduction générale

Partie I. Pourquoi des « bibliothèques populaires » ? Quand lire ou emprunter un livre pouvait relever de la gageure au XIXe siècle

Agnès Sandras – Introduction ;
Loïc Chalmel – Le peuple et le livre. Un « trafic de livres » au XVIIIe siècle : petite histoire d’une émancipation collective ;
Carole Christen – Les bibliothèques populaires : un remède à la question sociale dans la première moitié du XIXe siècle ?
Marie Galvez – Histoire de la « salle B » ou salle publique de lecture « ouverte à tout venant » à la Bibliothèque nationale au XIXe siècle (1868-1905) ;
Charles-Éloi Vial – Du maréchal d’Empire à la lingère : lecteurs et prêts de livres dans les bibliothèques de la Couronne au XIXe siècle (1807-1870).

Partie II. Les bibliothèques des Amis de l’Instruction et la Société Franklin : des innovations sous haute surveillance

Agnès Sandras – Introduction ;
Agnès Sandras – Les petites sœurs de la Bibliothèque des Amis de l’Instruction : Hortes et Vernon, expériences à la campagne et dans une petite ville de province ;
Agnès Sandras – La Bibliothèque des Amis de l’Instruction d’Épernay ;
Claude Collard – L’aventure commencée au XIXe siècle continue au XXe siècle : les conférences de la Société des Amis de l’Instruction à Chalon-sur-Saône.

Partie III. Le réel dynamisme des bibliothèques « « populaires » » au XIXe siècle

Agnès Sandras – Introduction ;
Hélène Lanusse-Cazalé – Entre édification et culture : les bibliothèques populaires protestantes dans le Sud aquitain au XIXe siècle ;
Denis Saillard – La bibliothèque de Marianne. Les bibliothèques populaires du Jura (1860-1914) ;
Alan R. H. Baker – Les bibliothèques populaires françaises et la connaissance géographique (1860-1900).

Partie IV. Les fascinants exemples des bibliothèques populaires étrangères

Agnès Sandras – Introduction ;
Marie-Françoise Cachin – Introuvables bibliothèques populaires anglaises ;
Bruno Liesen – Des bibliothèques populaires aux bibliothèques publiques en Belgique. L’émergence d’un service public de lecture dans une société pilarisée ;
Charlotte Perrot-Dessaux – Les bibliothèques populaires argentines, ou quand la promotion de la lecture est prise en charge par la « communauté ».

Partie V. Les rencontres oubliées des bibliothèques populaires et de lecture publique au XXe siècle : vers une histoire apaisée ?

Agnès Sandras – Introduction ;
Hind Bouchareb – De la bibliothèque populaire à la bibliothèque publique : continuités et ruptures ;
Étienne Naddeo – La bibliothèque populaire d’Asnières en plein succès (1894-1945) : de la lecture populaire à la « lecture publique » ?
Fabrice Chambon et Jean-Rémi François – Histoire et actualités de la bibliothèque communale populaire de Montreuil ;
Annick Guinery – Choisy-le-Roi : du Cercle populaire d’instruction et d’initiative à la bibliothèque municipale (1877-1964) ;
Isabelle Antonutti – Les collections des bibliothèques municipales de lecture publique ont-elles prolongé celles des bibliothèques populaires ?

Agnès Sandras – Conclusion : le bel héritage d’aventures humaines

Bibliographie indicative
Liste des auteurs
Liste des illustrations
Index des noms de personnes, lieux et institutions

Comptes-rendus critiques

  • Hugh CLOUT, « Des bibliothèques populaires à la lecture publique »,  Journal of Historical Geography, vol.  49, 2015, pp. 106-107.

Extraits

The remarkable editorial effort of Agnès Sandras, historian and librarian in charge of the history of France section of the Bibliothèque Nationale, shines through the whole of this volume to which she contributes two case-study chapters as well as introductory essays for each of the five sections and a general introduction and conclusion for the book. She provides an optimistic point on which to end by highlighting the fine heritage of popular libraries in France and citing the revival of the library founded by the Amis de l’Instruction on the rue de Turenne in central Paris. Crowded public libraries in many large towns demonstrate that reading is alive and well in France, but closure of many independent book-shops reveals that books are being purchased in other ways. In addition, much reading material is now accessed electronically rather than on the printed page. It would be foolhardy to imagine that a vibrant future for reading rooms in France is guaranteed.
Des bibliothèques populaires a la lecture publique is full of fascinating detail and will be appreciated by francophone historians and historical geographers of the book, as well as by professional librarians. Lire la suite en ligne...

  • Quelques avis sur Babelio
  • Bruno RICHARDOT, « Un ouvrage riche et passionnant sur la lecture publique », Site de l’ADBS,

Extraits

Si l’histoire de la bibliothèque populaire n’est pas un long fleuve tranquille, force est de constater avec joie que la lecture de l’ouvrage se pratique telle la descente d’un fleuve. On se laisser porter par les textes introductifs d’Agnès Sandras (une introduction générale puis une introduction à chaque partie), textes résultant d’une remarquable problématisation et d’une densité réflexive nourrissante. Descendant le fleuve, libre au lecteur de décider ou non une escale, de s’arrêter dans un de ces nombreux espace/temps qui habitent l’une et l’autre rives. De telles escales l’entraîneront en des contrées trop méconnues de la lecture publique et pourtant si riches de problématiques fondamentales.

En ces temps où la technologie et la matérialité en général encombrent notre capacité de réflexion, l’ouvrage (comme le colloque qui le justifie) est salutaire. Sa lecture ne peut qu’ouvrir notre regard, au-delà de l’horizon imposé de la technique et hors du tempo de sa course effrénée à l’innovation à tout prix, sur des interrogations où l’humain se dessine et où la société se pense en humanité. Peut-être la question fondamentale de l’ouvrage est-elle celle-ci : que reste-t-il de « populaire » dans ce qu’on appelle aujourd’hui la lecture publique ?

Lire la suite….

Les commentaires sont fermés.